Explications détaillées du protocole de mesure VFC

Explications détaillées du protocole de mesure VFC

Hello la team !


Aujourd’hui, nous abordons un sujet très concret: Quel protocole de mesure adopter pour suivre ma VFC dans de bonnes conditions ?


La VFC est une mesure particulièrement sensible qui reste très influencée par divers mécanismes intra et/ou extrinsèques au corps humain. Par exemple, nous pouvons évoquer l’influence de la position (couché, assis, debout,…), de la respiration (libre, contrôlée,…), du moment de la mesure (en journée, la nuit,…), de la durée de la mesure (30 secondes, 5 minutes, 30 minutes,…), les conditions ambiantes (température, luminosité, sonorité,…), à jeun ou en pleine digestion, juste avant ou juste après une séance de sport,…. Bref il serait inutile (et impossible !) de citer tous les facteurs d’influences.

Alors comment faire pour choisir le bon protocole ?

Autant être honnête tout de suite, il n’existe pas un SEUL et UNIQUE protocole de prise de mesure de la VFC !

Même au sein des laboratoires de recherche, bien qu’il soit possible de contrôler quelques facteurs d’influence plus facilement que chez vous, il n’existe pas de protocole précis pour plusieurs raisons :

– Chaque expérimentation ne cherche pas forcément à évaluer les mêmes choses

– Les niveaux de tolérances sont différents (médecine avec des insuffisants cardiaques Vs Sportif qui cherche à améliorer ses performances)

– Et il faut aussi être honnête, chaque équipe de recherche à ses petites habitudes qui se transmettent de chercheurs en thésards au fils des années sans forcément avoir une grande objectivité et remise en question du protocole utilisé !

Bref, comme vous, nous nous sommes posé plusieurs fois cette question et cela nous à même amenés à tester beaucoup de protocoles différents.

La première chose à retenir est que, quelque soit le protocole utilisé, il faut impérativement conserver le même (et la même rigueur !) d’un jour à l’autre. En effet, notre algorithme va comparer vos mesures entres-elles tout au long de l’année et, si l’idée vous venait de changer de protocole en cours de route, l’algorithme ne le sais pas ! Les mesures seront tout simplement incomparables et vos courbes de formes seront totalement fausses et inexploitables. Donc comme premier élément de réponse : on garde le même protocole !

Ensuite vient la question de la faisabilité. Vous ne pouvez pas tout contrôler chez vous comme dans un laboratoire et surtout, votre vie n’est pas centrée sur la VFC (dommage pour nous !). En d’autres termes, si l’on vous demande de faire une mesure tous les jours pendant 30 minutes, vous allez refuser (pourtant les résultats seraient top !). Il a donc fallu que nous trouvions un protocole le plus fiable et précis possible tout en restant peut contraignant pour les athlètes !

L’heureux élu est donc relativement simple à mettre en œuvre et nous comptons sur vous pour le respecter du mieux possible !

Pour nous, une bonne mesure de VFC doit-être réalisée de la façon suivante :

  • Le matin dès le réveil (possibilité d’aller aux toilettes juste avant)
  • A jeun depuis la veille au soir (surtout pas après le petit déjeuner !)
  • Allongé sur le dos, les deux bras le long du corps et les pieds décroisés
  • Les yeux fermés
  • En respiration libre et profonde (comme lors d’une séance de détente)
  • Evitez au maximum les mouvements parasites
  • Sans parler ni écouter de la musique (dans un environnement calme)
  • Pendant une durée de 5 minutes (l’application vous indique la fin !)

Si vous avez rencontré un problème lors de la mesure (votre enfant est entré dans la chambre et a sauté sur le lit, vous avez éternué,…) n’hésitez pas à stopper la mesure pour la recommencer dans de meilleures conditions.

Vient ensuite la question de la fréquence des mesures. Sur ce point, nous vous conseillons 3 à 4 mesures par semaine. En dessous, vous avez un trop gros risque de passer à côté d’une information importante et l’algorithme va avoir du mal à fonctionner de manière optimale pour « reconstruire » les points manquants. Au dessus de 4 mesures par semaines, vous risquez de vous lasser (mais vous avez le droit de faire une mesure par jour quand même !). En revanche, nous vous déconseillons de faire une mesure le matin des compétitions. En effet, le niveau de stress est généralement très important et cela vient perturber la mesure en faussant votre niveau de forme réel.

Pour terminer, vous-vous en doutez bien, ce protocole n’est pas sorti du chapeau « Haptools » comme par magie et, si nous vous le conseillons, c’est qu’il est scientifiquement validé. Et, surtout, il est utilisé par nos athlètes pros depuis plusieurs années (et ça, c’est notre meilleure garantie !).

Comme d’habitude, si vous avez aimé, partager l’article autour de vous et n’hésitez pas à venir mettre des commentaires ou poser des questions plus spécifiques. Nous essayerons d’y répondre !

A très vite – L’équipe Haptools

PS : à noter que certains autres protocoles peuvent fonctionner avec notre algorithme (respiration contrôlée) mais qu’il est avant tout conçu pour fonctionner avec le protocole que nous venons de décrire.

Cet article a 5 commentaires

  1. Danjou

    Bonjour
    Pourquoi sur les graphiques n’a t’on pas accès à la valeur de la VFC ?
    Sportivement
    OLIVIER

    1. Damien

      Bonjour Danjou,

      Sur les graphiques, vous avez accès à la valeur de la VFC ci vous choisissez l’option d’affichage de la courbe « brute » (et non « lissé »).
      A savoir que l’indice de forme affiché de manière brute est très proche de l’indice temporel RMSSD (amélioré par quelque fonctionnalités brevetés !)

      Mais, d’une manière général, il s’avère que très peu de coach ou athlètes qui nous ont aidé à développer l’application utilisent cette option de visualisation très « court-termiste » et ils préfèrent largement exploiter la courbe de forme « lissé » pour planifier l’entraînement sur du long terme en s’appuyant sur des cycles d’entraînements de plusieurs semaines… (voir l’explication de l’interprétation des courbes ici: https://haptools.fr/les-astuces-pour-interpreter-votre-courbe-de-forme/)

      Nous avons également fait le choix, dans un premier temps, de ne pas mettre trop d’indices « brut » à disposition des utilisateurs (notamment les indices fréquentiels type LF, HF,…) afin que vous ne soyez par « perdu » dans le flots des (trop ?) nombreux marqueurs de la VFC qui rendent l’interprétation très complexe voir… hasardeuse !
      La courbe de forme que nous vous présentons sur HaPTools est, à notre sens, la plus fiable et la plus robuste pour effectuer son suivi de forme en autonomie sans passer par la case des labo de recherches !

      Si, toutefois, nos utilisateurs souhaitent voir cette possibilité de s’afficher d’autres indices de la VFC, n’hésitez pas à nous en faire part dans la section « boite à idées » –> https://haptools.fr/boite-a-idees/
      Pour que nos futurs développements collent au mieux à vos attentes !

  2. Fabregues

    Très bien expliqué.
    Mise en pratique maintenant

    1. Julien

      Parfait Fabregues! N’hésitez pas à nous faire vos retours.

Répondre à Fabregues Annuler la réponse